Les raisons pour lesquelles Apple se préoccupe tant de l'appareil photo de ses iPhone

Les raisons pour lesquelles Apple se préoccupe tant de l'appareil photo de ses iPhone

L'annonce de l'arrivée chez Apple d'Ari Partinen a soulevé une vague d'enthousiasme importante. Cet homme a potentiellement la capacité de faire évoluer de manière significative la partie photo des futurs iPhone.
Or, il est facile de voir combien elle est importante pour Apple qui y consacre beaucoup d'énergie. Pour s'en convaincre il suffit de voir le système de double flash des iPhone 5S qui permet d'obtenir des photos à la colorimétrie plus juste malgré la taille du capteur. Ainsi, même en intérieur au flash on a des photos dont le rendu est plutôt bon sans avoir à choisir entre une image trop sombre et une autre écrasée de lumière.

Est-ce qu'Apple veut faire de l'iPhone un parfait appareil photo ? Oui et non. En fait la vraie question est ailleurs. Qu'est-ce qu'Apple peut faire pour inciter au renouvellement d'appareil ?
Par rapport à l'iPhone 5, le 5S a globalement apporté trois choses, un meilleur appareil photo, le TouchID et un processeur 64 bits (et accessoirement le support étendu de la 4G) . Au quotidien les deux choses qui font la réelle différence sont les deux premiers points. En effet, si le processeur est important il n'y a rien aujourd'hui au niveau logiciel qui fasse qu'un iPhone 5 soit trop limité. La course à la puissance des processeur est donc une forme de trompe l'oeil héritée du marché des ordinateurs (sur laquelle étrangement elle a presque cessé) et s'ils continuent à évoluer en terme de performances brute ce n'est que pour des histoires concurrentielles et marketting.
Il faut donc aller sur le reste pour se démarquer. Donc avec le 5S ce fut le TouchID et l'appareil photo, avec le 6 ce sera surtout la taille de l'écran. En attendant et sachant que cette dernière sera forcément très limitée à moins d'avoir un téléphone de 28" un jour il faut travailler sur l'accessoire et l'on retombe essentiellement sur la qualité de l'appareil photo (en plus de fonctions annexes difficile à prévoir). Il est donc capital à moyen et long terme d'avoir un réel potentiel d'amélioration et Ari Partinen fait partie de ce potentiel.

Arrivé là, on reviendra toujours à la même question. Et l'autonomie ? Pour le moment elle n'est pas devenue un argument de vente majeur. Si un jour elle le devient pour les smartphones et tablettes on aura certainement droit à des appareils sur lesquels elle pourra doubler ou tripler. On rejoindra là le nouvel axe prioritaire dont Intel a fait son cheval de bataille lors des sorties de nouvelles générations de processeurs.

PS: On pourrait aussi ajouter à cette brève le rachat éventuel de Beats par Apple. Il permettra via de nouveaux accessoires et des services en ligne renforcés de favoriser son écosystème qui participeront aussi grandement à l'achat d'appareils iOS.