le Nokia Lumia 900 : une version XXL du 800 ! il est surprenant

le Nokia Lumia 900 : une version XXL du 800 ! il est surprenant
Dévoilé lors du CES de Las Vegas en janvier 2012, le Windows phone de Nokia, le Lumia 900, est désormais disponible en France. D’un design et d’un équipement très proche de celui de son prédécesseur le Lumia 800, ce nouveau modèle se distingue par écran nettement plus grand de 4,3 pouces. Ses performances sont-elles pour autant identiques ? Nous avons testé le Lumia 900 pour le savoir.

agrandir la photo

Le Lumia 900 est un Windows phone version 7.5 Mango, et sans doute le dernier doté de ce système à être commercialisé puisque les premiers terminaux sous Windows Phone 8 feront leur apparition avant la fin de l’année. Sachant que Microsoft ne prévoit pas de mise à jour de WP7.5 vers WP8 – seulement une version intermédiaire (7.8) reprenant quelques atouts du prochain système –, ce nouveau smartphone signé Nokia part avec un léger handicap !
Comme la plupart des Windows phones, l’appareil bénéficie toutefois de nombreux atouts : une interface design, pratique et parfaitement fluide, un navigateur Web rapide, une plate-forme de téléchargement encore en demi-teinte face à l’App Store mais en pleine expansion (100 000 applis disponibles) et, liées à la marque Nokia, des applications exclusives comme Nokia Drive pour le guidage GPS. Très proche du Lumia 800, le Lumia 900 offre une expérience utilisateur assez similaire (hormis le grand écran). Nous nous sommes donc essentiellement penchés sur les différences existant entre les deux mobiles.

Un large écran qui souffre d’une définition moyenne

agrandir la photo

Reprenant le superbe design de son prédécesseur, le Lumia 900 se montre moins convaincant du fait de ses dimensions plus massives. Plus grand, plus large, plus lourd (161 grammes), il a peu de chances de séduire les amateurs de modèles discrets en poche mais la prise en main du mobile reste satisfaisante grâce à une coque d’excellente finition, tout en courbes et à la texture agréable. En contrepartie, l’utilisateur dispose d’un grand écran Amoled de presque 11 centimètres de diagonale.
D’une qualité d’affichage plaisante grâce à un taux de contraste maximal, cet écran souffre d’un manque de résolution criant face à ses concurrents équipés d’écran HD comme le Samsung Galaxy SIII ou le Sony Xperia S (217 ppp contre 342 pour le Sony). En cause : les spécifications Microsoft inhérentes à Windows Phone 7.5 (avec une définition limitée à 480 x 800 points quelle que soit la taille de la dalle). Une lacune qui s’avère surtout gênante lors de la lecture de pages Web, avec la nécessité de zoomer les caractères trop petits.

Pas de bogues d’autonomie comme sur le Lumia 800

agrandir la photo

En termes de puissance, les deux smartphones livrent des performances comparables (même système, même processeur à 1,4 GHz, même mémoire vive de 512 Mo). En revanche, les soucis d’autonomie qui ont marqué le lancement du Lumia 800 ne reviennent pas avec le Lumia 900, par ailleurs équipé d’une batterie de plus grande capacité (1 830 mAh contre 1 450). L’autonomie de ce dernier, sans être excellente, reste acceptable avec plus de 7h30 en appel et 4h30 en navigation Web. Elle se montre même plutôt bonne en lecture vidéo avec une durée mesurée de 7h20.
En multimédia, capable de livrer de bonnes photos avec son capteur 8 mégapixels, le Lumia 900 connaît la même faiblesse que le 800. Le mode automatique ne parvient pas à gérer un sujet proche (situé à quelques dizaines de centimètres). L’utilisateur doit alors passer en mode macro, sous peine de photo floue. Les vidéos (HD 720p) sont, en revanche, plutôt fluides et de qualité satisfaisante.

Lumia 900 : le premier smartphone 3G à 42 Mbit/s

Enfin, le Lumia 900 commercialisé depuis quelques jours en France n’est pas le modèle compatible 4G qui nous avait été présenté aux Etats-Unis en janvier 2012. Le réseau mobile 4G français étant encore en phase d’expérimentation, l’appareil est équipé pour notre réseau 3G+... tout en étant capable de gérer des débits nettement plus élevés que d’ordinaire !

A l’instar du nouvel iPad d’Apple côté tablette, il s’agit du premier smartphone dual carrier, ce qui signifie qu’il gère des débits mobiles jusqu’à 42 Mbit/s (2 x 21 Mbit/s). Ce très haut débit est en cours de déploiement chez Bouygues, Orange et SFR. Une bonne nouvelle pour les inconditionnels du surf... à condition, bien sûr, de se trouver sur une zone de couverture à 42 Mbit/s et elles ne sont pas encore légion