Le développement durable est un levier de croissance dans les stratégies des entreprises ! une excellente nouvelle !

Le développement durable est un levier de croissance dans les stratégies des entreprises  ! une excellente nouvelle !

Le développement durable est maintenant considéré comme un facteur de croissance dans les stratégies des entreprises

Par Louis-Pierre Piris, Partner, en charge des activités de Conseil et d’Intégration, IBM France
 

 

Voici ce que les entreprises leaders ont compris : la durabilité permet de vendre. D’une pratique mise en œuvre pour des raisons légales ou philanthropiques, la durabilité est désormais considérée comme un facteur de croissance dans la stratégie des entreprises.

 

Le développement durable est maintenant considéré comme un facteur de croissance dans les stratégies des entreprises

« La durabilité est un avantage compétitif qui leur donne les compétences nécessaires pour prospérer dans un nouvel environnement économique où les ressources de base se font de plus en plus rares » Crédit photo : © Sergej Khackimullin - Fotolia.com
{C}

L'idée peut sembler paradoxale dans une économie mondialisée essayant toujours de se remettre sur pied après la tourmente économique. Mais des entreprises de pointe (telles que L'Oréal ou Verizon), retirent de véritables avantages de leurs programmes de durabilité, selon une récente étude IBM menée par l’IBV - Institute of Business Value - auprès de cadres de 320 sociétés.

ET AUSSI...

La durabilité est considérée comme un élément essentiel des stratégies commerciales de ces sociétés. Plus qu’une simple mesure de réduction des coûts, elle les aide à concevoir de nouveaux produits, à évaluer les risques futurs, et à promouvoir leur leadership. Plus important encore, la durabilité est un avantage compétitif qui leur donne les compétences nécessaires pour prospérer dans un nouvel environnement économique où les ressources de base - eau, énergie, et matières premières – se font de plus en plus rares.

Les organisations se rendent compte que le « business as usual » ne sera pas suffisant au 21ème siècle, dans un contexte où l’explosion démographique et l’émergence de nouveaux marchés au potentiel considérable transforment profondément l'économie mondiale. Il est incontestable que celles qui se préparent à ce changement seront les grandes gagnantes.

Les acteurs innovants dans ce domaine ont comme point commun d’avoir une approche globale dans leurs programmes de durabilité. En se basant sur les données et les analyses de l’étude « Driving performance through sustainabilitity », IBM a identifié les meilleures pratiques et stratégies, révélant ainsi les enseignements retirés par les entreprises.

Trois principes directeurs ont émergé :

- Stratégie : Les sociétés doivent avoir une vision de la durabilité qui soit en lien avec une stratégie claire et identifiée, comme elles le feraient avec n'importe quelle autre initiative importante. Plus de la moitié des entreprises avec lesquelles IBM s’est entretenu l’ont déjà fait ou travaillent sur ce point : elles identifient les enjeux, mesurent, surveillent, évaluent, et communiquent sur leurs stratégies. Cependant, seules 40% d’entre elles ont élaboré une stratégie détaillée incluant les priorités et les ressources budgétaires et seules 34% d’entre elles exécutent un plan avec des rôles, des processus, et des systèmes définis.

Par comparaison, ce qui distingue les entreprises les plus innovantes c’est à la fois la façon dont elles intègrent étroitement leur stratégie de durabilité à leur vision d’entreprise mais également le niveau d’implication des équipes de direction. La durabilité est ainsi prise en compte à tous les niveaux que cela soit en ce qui concerne l’opérationnel, la R&D, le marketing et les RH. Chez L'Oréal, par exemple, l’équipe de direction a développé une stratégie globale de gestion de l'environnement qui englobe l’ensemble de ses opérations et qui inclut un objectif zéro déchet, un programme officiel de protection de l'eau, un bâtiment HQE et un programme de transport plus efficace.

- Synergie : Les entreprises doivent créer des programmes complets basés sur l'action collective. La plupart des sociétés se concentrent sur la réduction de leur impact environnemental en passant par différentes étapes : diminution de leur consommation énergétique et de leur émission de gaz à effet de serre ; amélioration de l’empreinte environnementale des produits en réfléchissant à la conception et aux emballages. C'est un grand progrès. Pourtant, trop souvent, ces initiatives sont réalisées au coup par coup.

Les leaders de la durabilité ont des programmes qui embrassent l’ensemble de l’entreprise et qui incluent les employés, les clients et les partenaires. Ces entreprises leaders mesurent l’efficacité des programmes de gestion de l'énergie, de l'eau, des émissions de gaz à effet de serre et du retraitement des déchets non seulement en termes de réduction des coûts, d'impact environnemental et financier mais également en termes d’effet sur leur marque. Elles s’attachent de plus à mesurer l'empreinte environnementale induite par la totalité du cycle de vie de leurs produits (reconditionnement, recyclage, et rénovation compris).

- Sens : Les programmes de durabilité pensés et réussis peuvent être source de bénéfices pour l’entreprise, les consommateurs, et l'environnement. Plus de deux tiers des dirigeants interviewés considèrent les initiatives durables comme créatrices de nouvelles sources de revenu. Plus de la moitié d’entre eux pensent en outre qu’elles donnent d’ores et déjà un avantage certain à leur entreprise par rapport à leurs principaux concurrents.

Les entreprises durables leaders obtiennent des résultats jusqu’à 30% supérieurs sur leurs différentes initiatives liées à la marque. Dans le même temps, elles ont une croissance significativement plus importante du fait de leurs démarches visant à inclure la durabilité dans les innovations concernant leurs nouveaux produits ou services - elles sont ainsi 42% à connaître plus de succès. Johnson Controls est par exemple devenu un expert pour déceler et réduire l’émission de gaz à effet de serre via les efforts entrepris à l’intérieur du groupe pour son propre compte. Ces dix dernières années, cette entreprise a ainsi fait de la durabilité son cheval de bataille et va bientôt devenir leader sur le marché en aidant d’autres entreprises à réduire les coûts, l'utilisation, et les émissions énergétiques.

De plus en plus de sociétés prennent en compte la nécessité de gérer au mieux l'utilisation des ressources, le changement climatique et les problématiques environnementales. Mais celles qui sont visionnaires ont plus d’ambition et reconnaissent qu'elles font face à un avenir économique et environnemental différent, et qu’elles doivent s’y préparer afin de prospérer. Et ce sera le cas si elles injectent la durabilité au cœur même de leur entreprise.