La nouvelle 3DS XL est arrivée !

La nouvelle 3DS XL est arrivée !

LE PLUS. Ce samedi, Nintendo sort la fameuse Nintendo 3DS XL, version augmentée de sa console portable précédente, la Nintendo 3DS. Florent Gorges est historien du jeu vidéo, et il a écrit en particulier sur la célèbre marque Nintendo. Il nous explique pourquoi il compte bien se procurer une des nouvelles 3DS XL.

Édité par Maxime Bellec

Deux Nintendo 3DS XL, présentées par Jeuxvideo.com (JVCOM/YOUTUBE)Deux Nintendo 3DS XL, présentées par Jeuxvideo.com (JVCOM/YOUTUBE)

 

Je pratique les jeux vidéo de la marque Nintendo depuis 1984. À l’âge de 5 ans, j’ai en effet reçu mon premier "Game & Watch", un jeu électronique à écran LCD inventé par le fabricant japonais. Mais mon intérêt pour l’histoire de cette société remonte à 1997, lorsqu’à l’occasion d’un long séjour au Japon, mon grand-père d’accueil (80 balais au compteur), me confiait que lui aussi, il jouait avec du Nintendo pendant son enfance ! J’ai alors compris que la célèbre firme de Kyoto existait depuis bien plus longtemps que ce nous imaginions, nous, joueurs occidentaux. En réalité, Nintendo fêtera ses 123 ans à la fin de l’année ! Qui l’eut cru ?

 

En attendant, je serai client de la toute nouvelle 3DS XL, pour plusieurs raisons. Déjà parce que ses atouts sont nombreux. Certes, rien de révolutionnaire par rapport à la première version de la 3DS. Pour simplifier, seule la taille des écrans a été revue à la hausse. Mais de 90% alors excusez du peu ! Avec son affichage en 3 dimensions, l’immersion n’en est que meilleure et plus saisissante. Mais je serai client également par militantisme.

 

En effet, même si je joue moi-même régulièrement sur mon iPhone et mon iPad, j’avoue que les 3DS et autres Sony Vita proposent encore et toujours des expériences de jeu autrement plus poussées que les smartphones. Ces derniers pêchent beaucoup, d’un point de vue ludique, par leur absence d’interface de contrôle séduisante. Pour l’instant, rien ne vaut quelques boutons physiques, un stick analogique ou encore une bonne vieille croix directionnelle pour s’adapter à pratiquement tous les types de gameplay.

 

Certes, de nombreux gamers ont déploré que l’annonce de la 3DS XL n’ait pas apporté plus de nouveautés. Et notamment un deuxième stick analogique, vraiment très utile lorsqu’il s’agit de diriger les angles de caméra dans les univers en 3D. Selon eux, cette absence est rédhibitoire pour convaincre les nombreux gamers encore hésitants. Ils ont raison, et j’aurais également adoré ce rajout.

 

Cela dit, pour Nintendo, ce deuxième stick est-il la garantie d’un succès plus important qu’il ne l’est déjà aujourd’hui ? Sûrement pas, et il suffit de regarder les ventes de la PS Vita, bien inférieures à celles de la 3DS, pour s’en convaincre. La bête de Sony possède ces fameux sticks, mais peine à convaincre. En outre, la direction de Nintendo a très récemment annoncé qu’elle parvenait enfin à gagner de l’argent sur la vente de chaque console 3DS, plus d’un an après sa sortie ! La 3DS XL va donc tenter de maximiser les ventes de ce hardware - enfin - rentabilisé.

 

Florent Gorges devant le siège de Nintendo à Kyoto (DR)

Florent Gorges devant le siège de Nintendo à Kyoto (DR)

 

Mais le but inavoué de cette machine, c’est très certainement le désir profond de séduire à nouveau un public encore parfaitement insensible aux charmes de cette machine : celui des personnes âgées ! Il y a quelques années, Nintendo avait sorti sa DS avec un écran plus large pour convaincre les papis et les mamies de céder à la tentation. La firme avait accompagné cette nouvelle itération avec de nouveaux logiciels pour maintenir en forme ses neurones et autres cartouches d’apprentissage au dessin. Et ça avait marché ! Or, cette fois encore, la 3DS XL devrait derechef être accompagnée par des versions améliorées de ses fameux "Art Academy" et "Professeur Kawashima" (au Japon dans un premier temps, pour ce dernier).

 

N’en déplaise aux gamers, la 3DS XL n’est donc pas initialement conçue pour élargir davantage son public d’accros. Au contraire, l’ajout d’un énième bouton à manipuler n’aurait fait qu’effrayer le public désormais visé. Les joueurs devront donc passer après le grand public. Mais cela est-il si étonnant ?

 

Pas forcément. Il suffit d’étudier l’histoire de Nintendo, depuis 1889, pour constater qu’hormis la période allant de la fin des années 1980 au milieu des années 2000, dédiée aux joueurs "hardcore" toujours plus exigeants, la firme n’a pour ainsi dire que proposer des jeux de cartes, des jouets, des jeux de sociétés accessibles à tous, de 7 à 77 ans.

 

La 3DS XL reste donc, à ce niveau, totalement fidèle à la philosophie de la marque depuis des décennies : du jeu pour le plus grand nombre, n’en déplaisent à quelques-uns…