Le Blog dédié aux nouvelles technologies et bonnes affaires !


Fnac voit gros et souhaite acquérir Darty

Fnac voit gros et souhaite acquérir Darty

Le titre Fnac s’est envolé ce jeudi. Les intervenants ont salué un projet de fusion judicieux entre l’« agitateur culturel » et le distributeur Darty, spécialisé dans la distribution d'appareils électriques et d'électroménager. L’opération donnerait naissance à un géant de la distribution spécialisée dans l’Hexagone, avec de nombreux effets positifs à la clef.

L’action du distributeur de biens culturels et d'électronique grand public Fnac a bondi de 9%, au lendemain de l’annonce du projet de rachat de l'entreprise Darty par la Fnac à hauteur d’un nouveau titre Fnac pour 39 titres Darty apportés.

Quel est le contexte ?

Fnac a proposé au distributeur Darty une fusion. L’opération donnerait naissance à un géant des produits culturels et électroménagers dans l’Hexagone.

Le distributeur de biens culturels et d'électronique grand public Fnac a proposé à Darty, spécialisé dans la distribution d'appareils électriques et d'électroménager, un rachat par échange d'actions.

Chaque détenteur de titres Darty recevrait une action Fnac pour 39 actions Darty (cotées à Londres). Ce dernier serait ainsi valorisé 101 pence par action, soit 533 millions de livres sterling (719 millions d'euros), ce qui représente une prime de quasiment 25%.

Le rapprochement constituerait “une opportunité stratégique et financière majeure pour les deux groupes, en donnant naissance au leader de la distribution de produits techniques, culturels et électro-ménagers en France", a souligné la Fnac, en évoquant un "potentiel de synergies très significatif".

De son côté, Darty a indiqué qu’il allait « étudier de plus près l’offre de Fnac et les avantages d’un éventuel rapprochement ». Avec son concurrent, la Fnac doublerait ses ventes. La nouvelle entité afficherait un chiffre d’affaires de plus de 7 milliards d’euros et serait présente dans 7 pays. L’essentiel de l’activité serait réalisé dans l’Hexagone, la péninsule ibérique et le Benelux.

En cas d’accord entre les 2 parties, la Fnac réaliserait un coup de maître, profitant du triplement de son cours de Bourse depuis deux ans, quand celui de Darty n’a progressé que de 17% sur la période.

Source: http://www.capital.fr/bourse/actualites/