Au sujet des performances d'OS X Mountain Lion

Au sujet des performances d'OS X Mountain Lion

 

 

par Anthony Nelzin le 06.08.2012 à 14:54

Apple a très peu communiqué sur les performances d'OS X Mountain Lion, et pour cause : il est très difficile de mesurer une différence avec OS X Lion. Pourtant, Mountain Lion paraît globalement plus fluide. Voici quelques explications pour comprendre pourquoi.


Lorsque nous avons reçu notre MacBook Pro Retina d'entrée de gamme, nous avons effectué nos tests bruts habituels sur OS X Lion et OS X Mountain Lion. La différence n'est pas flagrante, mais Mountain Lion a bien l'avantage dans les tests OpenGL.



Sur un MacBook Air 13" Core i7 mi-2011, la différence est du même ordre.


David Kanter de Real World Tech a expliqué à Ars Technica que la différence venait sans doute de meilleurs pilotes graphiques : « les pilotes peuvent facilement faire varier les performances de 10 %. » Et l'on sait que les pilotes n'ont pas toujours été le fort d'OS X.


Ces quelques images par seconde supplémentaires feront la différence dans toutes les applications utilisant l'accélération graphique — et justement, la plupart des éléments d'interface d'OS X sont accélérés par la carte graphique. L'exemple le plus criant est sans doute Safari : dans Mountain Lion, le défilement dans les pages web utilise Core Animation. Autrefois sujet à quelques ralentissements sur le MacBook Pro Retina et les machines les plus anciennes, il est désormais parfaitement fluide.


On gagne quelques millisecondes à chaque rendu de texte ou de graphismes, à chaque affichage d'élément d'interface, à chaque manipulation. Des améliorations difficiles à mesurer et à saisir sur les machines rapides, mais qui font la différence à la fin de la journée, notamment sur les machines un peu plus anciennes. Cette amélioration de la gestion des graphismes est la principale responsable de la plus grande fluidité de Mountain Lion.


Certaines nouveautés de Mountain Lion entraînent des changements plus drastiques. Si Safari paraît plus rapide, c'est aussi parce que son moteur JavaScript a été revu : sur un MacBook Air mi-2012 Core i7, il est 5 % plus rapide que son prédécesseur au test SunSpider. L'exportation de vidéos au format H.264 dans QuickTime X est aussi plus rapide, grâce là encore au recours à l'accélération matérielle.